Les centres de traitement et de valorisation

Envisan dispose de plus d’une demi-douzaine de centres de traitement de terres et de sédiments en Europe. Bénéficiant des autorisations administratives ad hoc et d’installations aménagées et exploitées dans les règles de l’art, Envisan est en mesure de mettre en application différentes techniques de dépollution permettant de traiter une multitude de contaminants allant des plus communs : hydrocarbures, éléments trace métalliques, au plus spécifiques : cyanure, polychlorés biphényls (PCB), etc...

Des terres non polluées peuvent également être stockées et regroupées temporairement dans ces centres et constituer une banque de terres disponibles pour les travaux de terrassement ou de génie civil.

Centre du Port de Gand (Belgique) : « RC&TOP Hulsdonk »

Situé au cœur du port de Gand, le centre d’Hulsdonk traite les sédiments et les terres contaminés aux huiles minérales, éléments trace métalliques, HAP, solvants chlorés, etc..., grâce à différentes techniques :

  • Déshydratation naturelle et mécanique de sédiments (pollués)
  • Traitement biologique
  • Traitement physicochimique
  • Traitement thermique
  • Immobilisation

Centre du Port de Bruxelles (Belgique) : « TOP Bruxelles »

Implanté dans le port Bruxellois, ce centre de stockage temporaire de déchets non dangereux bénéficie d’une capacité de 35 000 tonnes par an. Les terres, le ballast et autres déchets inertes y sont entreposés, tamisés et traités. Les sédiments dragués peuvent également y être stockés et déshydratés.

Biocentre de Mons (Belgique) : « Sol & Val »

Situé sur la commune de Saint-Ghislain à proximité de Mons, le centre de traitement de terres Sol&Val bénéficie d’une capacité de 80 000 tonnes par an. Différentes techniques de dépollution y sont appliquées :

  • Traitement biologique des sols pollués aux hydrocarbures
  • Séparation des terres basée sur des propriétés physiques
  • Stabilisation des terres
  • Valorisation de terres traitées

Centre de Pitesti (Roumanie)

Spécialisé dans le traitement des terres, boues et eaux de traitement contaminées en hydrocarbures, ce centre High Tech est composé de quatre parties : la zone de stockage temporaire, l’installation de prétraitement, l’installation de traitement thermique et l’installation de traitement des eaux usées. Le centre avait initialement été conçu par Envisan dans le cadre d’un contrat avec la société Petrom, un producteur pétrolier roumain, afin d’assainir trois grandes lagunes de boues contenant du pétrole. Au total 200 000 m³ de résidus pétroliers ont été traités dans cadre de ce contrat. En 2014, l'installation va être modifiée pour permettre de produire de l’énergie verte grâce à un incinérateur à biomasse.

Centre de Moen (Belgique) : « Sedival »

Situé le long du canal de Bossuit-Courtrai, le centre de traitement Sedival permet de prendre en charge les sédiments contaminés aux éléments trace métalliques, huiles minérales, HAP et autres substances organiques. 50 000 m³ y sont traités chaque année.

Centre de La Seyne-sur-Mer (France) : « CPEM »

Centre de traitement et de valorisation de terres et sédiments

Conçu pour recycler des sédiments non-immergeables issus d’opérations de dragage ainsi que des terres polluées issues de chantier de terrassement, le CPEM déploie les meilleures techniques disponibles pour transformer les déchets reçus en Eco-matériaux notamment destinés à être repris sur des chantiers en déficit de matériaux.

Le CPEM est le partenaire privilégié des entreprises de travaux, de dépollution et de terrassement. L’Eco-innovation de ces exutoires repose sur son approche clef en main qu’il développe sur le long terme en partenariat avec les grands aménageurs.

Consultez www.cpem-var.fr pour plus d’informations.