COMMUNIQUE DE PRESSE - Envisan boucle son 2nd projet innovateur à Vlassenbroek

Les gestionnaires de ressources hydriques, belges et étrangers, s’intéressent aux travaux de la zone Sigma Vlassenbroek (Dendermonde). Pourquoi ? Plus de 1,5 kilomètre de nouvelles digues ont été réalisées en utilisant une technique innovatrice. La matière première : 200.000 m³ de boues draguées dans l’Escaut.

Depuis l’été 2012, le Polder de Vlassenbroek à Dendermonde est aménagé en tant que champ d’inondation de 240 hectares. Récemment, Envisan, la branche environnement de Jan De Nul Group, a achevé une nouvelle digue circulaire de 800 mètres. Envisan avait déjà construit une digue de compartimentage dans la même région, utilisant une méthode innovatrice permettant l réutilisation de boues de dragage en tant que matériaux de construction.

Après l’arrivée par transport fluvial de sédiments fins dragués dans l’Escaut, ce matériau mou devait être utilisé immédiatement, sans stockage intermédiaire, pour construire une digue. On ajoute des additifs spécifiques aux boues de dragage pour obtenir la résistance et l’imperméabilité nécessaires. En pompant les boues de dragage à terre le plus sec possible avec un système de pompage spécial, l’impact sur l’environnement a pu être minimisé.

Grâce à la combinaison d’un prix de revient intéressant et d’un taux de réutilisation élevé de boues de dragage, de l’impact réduit sur l’environnement et de la réussite de cette solution technique innovatrice, Envisan a pu réutiliser cette technique, cette fois-ci pour la construction d’une partie de la digue circulaire près du village de Vlassenbroek. Cette fois-ci, comme il s’agit d’une digue circulaire pour la protection d’un village, Envisan a optimisé cette nouvelle technique, développée au sein de l’entreprise, de façon à répondre aux exigences les plus strictes en matière de sécurité et de durabilité pour la construction de la digue. La construction de la partie digue circulaire a débuté en été 2014 et, après un arrêt pendant l’hiver, elle a été achevée au printemps et en été 2015. Envisan et Jan De Nul ont l’intention d’utiliser cette technique de traitement innovatrice à l’avenir, également dans d’autres projets en Belgique et à l’étranger.

“Des milliers de trajets en camion épargnés”

Hans Quaeyhaegens (W&Z) : “Grâce à cette technique innovatrice, W&Z a pu réutiliser une grande quantité de boues de dragage non polluées. L’acheminement s’est fait par navire, et ainsi les environs de Vlassenbroek se sont vu épargné des milliers de trajets en camion. En outre, W&Z a obtenu le support financier du Fonds européen de Développement régional. Notre projet innovateur à Vlassenbroek n’est pas non plus resté inaperçu. En mars, un article détaillé est paru au sujet de la digue dans le magazine de l’association internationale des entreprises de dragage.”